Présentation

Présentation

Une histoire de passion

Le Manoir aux Fleurs

Au XIX ème siècle, un certain Monsieur Tallibart qui revenait de Constantinople, tomba amoureux de l’endroit. Il fit construire une villa dans le style de l’époque, puis quelques années plus tard la fit détruire pour créer un manoir en granit rose de Perros, d’un style breton.

Le jardin quant à lui fut créé vers 1880 par Aristide Tallibart. De nombreux chemins furent tracés dont beaucoup dans le roc, ainsi que deux cascades, des bassins, un jet d’eau dans la cour d’arrivée.

Des arbres exotiques furent également plantés : Douglas, Cyprès de Lambert, Cyprès pourpres, Séquoia, Gingko…

L’ancien manoir

Photo de famille

LA CREATION DU JARDIN

Après sa mort, le Kestellic est revendu à plusieurs propriétaires successifs, avant d’être racheté en 1943 par Monsieur Pierre Foucret, directeur du cabaret le Moulin Rouge.

En 1947 le marquis Yann de Kerouartz acquiert la demeure.

A partir de 1970, Yann de Kerouartz ayant constaté le remarquable microclimat qui régnait au Kestellic, planta un grand nombre de plantes exotiques (Afrique du Sud, Amérique centrale et méridionale, Nouvelle Zélande…). A noter spécialement un bosquet de fougères arborescentes originaires d’Australie (Dicksonia antarctica) unique en France du Nord de la Garonne.

Le jardin fut classé à l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques en 1992 et obtient plus tard un label Jardin Remarquable.
Son fils, Gaël de Kerouartz, reprend les rennes en 1995.

UN JARDIN EXOTIQUE

Le jardin exotique compte aujourd’hui 7 hectares et abrite plus de 1800 espèces venues des cinq continents.
La vue sur la rivière et sur la ville de Tréguier font du Kestellic un site unique. La différence entre le bas du jardin et son point le plus élevé est de l’ordre de cinquante mètres. Les parcelles du jardin surplombant le Jaudy et Tréguier, dévalent le terrain de granit rose parcouru de chemins sinueux, agrémentés de bassins, vasques, cascades et autres ruisseaux. Dans cet environnement très protégé, on découvre de nombreuses plantes exotiques et luxuriantes.

Ces plantes de tous les climats doux de la planète, sont venues aussi bien d’Australie que de l’Himalaya, la Nouvelle-Zélande, la Californie, l’Amérique du Sud ou la Chine. Un voyage autour de la terre, sans bouger des bords du Jaudy.

 

HISTORIQUE